Un peu d'histoire*

En 1683 François-Bernard Briçonnet, Marquis d'Oysonville, Lieutenant des chasses royales de Saint Germain et Versailles acquit par adjudication les terres de la Baronnie de Château-Renaud.

On sait finalement peu de choses de Château-Renaud avant cette date: La construction médiévale du XI ème siècle dont les bases sont encore visibles aujourd'hui appartenait à l'origine aux Seigneurs de Cuffy, puis à la famille des Ducs de Bourbon, propriétaires au début du XVIème siècle. En 1526, la Chatellenie de Germigny iest confisquée par Francois 1er, suite à la trahison du Connétable de Bourbon. Château-Renaud connut alors une succession de propriétaires avant sa reprise par François-Bernard Briçonnet.

Celui-ci entreprit immédiatement la construction du nouveau bâtiment, tel qu'on peut le voir aujourd'hui, sur les ruines de la construction médiévale d'origine du XIème siècle. Aucun document ni aucune source ne permet d'identifier de manière certaine l’architecte, ou plutôt le Maître maçon selon le langage de l’époque, ayant conçu et dessiné l’édifice. Différentes hypothèses ont été avancées au XIXème siècle. La base « Mérimée » du Ministère de la Culture l’attribue aujourd'hui à Joseph Lingré Maître maçon neversois réputé de l'époque.

Après la mort de François-Bernard Briçonnet en 1688, la propriété revient à sa fille Paule Marie Louise qui épouse en 1690 Jean-Baptiste François Frézeau de la Frézellière, officier d'artillerie dans l'armée royale. Jean-Baptiste François Frézeau de la Frézellière termine sa carrière militaire comme Lieutenant Général de l'artillerie de l'armée royale et se voit attribuer le titre de Marquis de Germigny. La propriété reste dans la famille Frézeau de la Frézellière jusqu'à la mort d'Hilarion, en 1777, dernier fils de Paule Marie Louise et Jean-Baptiste François Frézeau de la Frézellière. Sa fille Marguerite, qui avait épousé en 1765 Louis de Bonneval, hérite alors de la propriété.

Marguerite de Bonneval, veuve au moment de la Révolution, part s'établir à l'étranger laissant Château-Renaud abandonné et quasi vide. Château-Renaud est saisi comme bien national et vendu aux enchères en 1794. La propriété est alors divisée et utilisée à divers usages ( ferme, écuries, hangar, usine...) jusqu'à son rachat en 1846 par Armand de Maistre, qui entreprendra d'importants travaux de remise en état.

Du fait de sa situation à proximité de la ligne de démarcation, Château-Renaud est réquisitionné pendant la seconde guerre mondiale, et occupé par l'armée allemande.

La famille de Maistre est restée propriétaire de Château-Renaud jusqu'en 1974.


*Mgr Auvity "Germignyl'Exempt et sa chatellenie" -Jouve Paris 1932; A.Buot de Kersers "Statistique monumentale du département du Cher"-Lafitte Bourges 1889; base Mérimée, ministère de la Culture.** racineshistoire.free.fr